SAIL Blogue

Casques de vélo : choisir le bon type et la taille adéquate

SAIL

28 mars 2022

Partagez

Facebook Courriel
Les casques de vélos

Plusieurs d’entre nous savent combien il est important d’avoir le bon équipement lorsqu’on se prépare à faire une promenade à vélo, et le casque de vélo est certainement l’une des pièces d’équipement les plus importantes que l’on puisse porter. Que vous vous lanciez sur la route ou sur les sentiers, assurez-vous que le vôtre vous convient!

Il existe différents types de casques de vélo, et votre choix final doit être basé sur de nombreux facteurs, du type de cycliste que vous êtes à la taille et au niveau de protection dont vous avez besoin. Winston Endall, spécialiste du vélo chez SAIL, passe en revue tout ce que vous devez savoir avant d’effectuer un achat, soit :

Magasiner les casques de vélo

Les casques de vélo sont-ils obligatoires et pourquoi devriez-vous en porter un?

Les législations varient (vérifiez-les avant de partir), mais à titre indicatif, l’Ontario oblige tous les jeunes de moins de 18 ans à porter un casque, alors que les adultes n’y sont pas obligés. Au Québec, le port du casque n’est obligatoire que pour les vélos électriques. Cependant, certaines villes (comme Sherbrooke) l’exigent pour les moins de 18 ans. Mais même s’il ne s’agit pas d’une obligation légale, les tests scientifiques montrent que les casques sauvent des vies. En cas d’impact, la mousse à l’intérieur du casque se comprime pour absorber le choc et le dissiper sur une plus grande surface, réduisant ainsi votre risque d’avoir une commotion cérébrale. « Un casque, c’est comme une assurance », illustre Winston. « Vous ne vous attendez pas à avoir un accident, mais si cela vous arrive, vous serez heureux de l’avoir. »

Le type de casque dont vous avez besoin selon vos habitudes de cyclisme

Les gens demandent souvent s’ils peuvent utiliser le même casque pour le vélo de route et le vélo de montagne, ou même s’ils peuvent porter leur casque de ski. Après tout, une protection est une protection, n’est-ce pas? Pas tout à fait. Les zones d’impact, et donc l’absorption des chocs, diffèrent selon que vous faites du vélo sur la route en position avancée ou que vous faites des sauts sur un sentier dans les bois.

Voici un bref guide basé sur l’activité que vous effectuez.

Activité Type de casque recommandé Caractéristiques
Cyclisme sur route (vélo de route, vélo de gravelle et vélo électrique) Casque de vélo de route Plus aérodynamique
Bonne ventilation
Absorption des chocs concentrée à l’avant et sur les côtés
Moins de protection contre les branches et les arbres
Vélo de montagne
BMX
Casque de vélo de montagne Coque dure
Absorption des chocs sur tous les côtés avec une protection accrue à l’arrière et sur les côtés
Protection accrue contre les branches et les arbres
Plus lourd et moins aérodynamique
Transport quotidien Casque de style urbain Coque dure
Moins de ventilation
Plus chaud pour l’hiver
Plus économique

Les caractéristiques à rechercher dans un casque de vélo

Casques de vélo de route

Comme les cyclistes sur route, qu’ils soient des athlètes de compétition ou des cyclistes occasionnels, sont assis en position avancée pendant de longues périodes, il est important de choisir un casque léger qui ménage le cou. La ventilation est également une caractéristique essentielle. Certains cyclistes de performance peuvent s’inquiéter du fait que la ventilation peut ajouter de la résistance, mais pour la plupart, la ventilation devrait assurément primer sur ces secondes supplémentaires, en particulier lors des journées chaudes. Les casques de vélo de route n’offrent pas autant de protection contre les branches et les arbres que les casques de vélo de montagne, mais vous pouvez en choisir un avec une visière pour protéger vos yeux du soleil et de la pluie. Les marques Smith, Bell et GIRO proposent d’excellentes options.

Les casques de vélo de montagne

Ceux-ci ont généralement une coque plus dure et ressemblent à des casques militaires légèrement ventilés. Pour tout type de vélo de montagne, la protection l’emporte sur les préoccupations de poids ou d’aérodynamisme. En plus d’offrir une protection accrue contre les impacts à l’arrière et sur les côtés de votre tête, ils peuvent empêcher les branches de vous blesser mieux que ne le ferait un casque de vélo de route. Encore une fois, les marques GIRO, Smith et Bell proposent de bons casques de vélo de montagne.

Les casques urbains ou pour les déplacements quotidiens

Comme ils sont généralement utilisés sur des distances plus courtes, les casques urbains nécessitent moins de caractéristiques. Dans ce cas, n’importe quel type de casque de vélo fera l’affaire selon Winston, mais si vous roulez pendant les saisons intermédiaires ou même en hiver, vous pouvez envisager un casque à coque dure ou un modèle adaptable afin de pouvoir ajouter des couches pour la chaleur. La marque Bell propose dans sa collection des casques amusants et audacieux.

Comment choisir la bonne taille et ajuster votre casque

Selon Winston, il est possible d’acheter un casque en ligne en mesurant d’abord le tour de votre tête, mais c’est un peu comme acheter des chaussures en ligne; vous ne savez jamais si elles seront bien ajustées. L’idéal est d’essayer le casque avant de l’acheter. Il doit être bien ajusté, se situer un centimètre au-dessus de vos sourcils et ne pas glisser d’avant en arrière lorsque vous bougez la tête. Vous pouvez utiliser la molette située à l’arrière pour le régler. Les sangles latérales doivent être bien ajustées et chaque boucle doit se situer juste en dessous de votre oreille. Lorsque votre casque est attaché, vous devez pouvoir passer facilement deux doigts sous la mentonnière.

Certifications et normes de sécurité

Il est important que votre casque soit certifié par une entité reconnue. Recherchez un autocollant CSA, EN, ASTM ou CPSC. Les casques de contrefaçon non certifiés peuvent être moins chers, mais ce n’est pas une caractéristique que vous voulez négliger. Pour ceux qui recherchent un niveau de protection supérieur, un casque doté de la technologie MIPS (Multi-Directional Impact Protection System) est un choix judicieux. En cas d’impact latéral, votre casque peut parfois pivoter sur votre tête, ce qui ne vous protégera pas aussi bien. Les casques MIPS possèdent une coque séparée qui absorbe cette force de rotation.

À quelle fréquence devriez-vous remplacer votre casque de vélo?

Envisager l’achat d’un nouveau casque de vélo tous les cinq ans est généralement la fréquence recommandée. Cela dit, un casque doit être remplacé après tout type d’impact, c’est-à-dire chaque fois qu’il touche le sol, et ce, que les dommages soient visibles ou non.

Comment entretenir et ranger votre casque?

Inspectez souvent votre casque pour vérifier qu’il n’y a pas de fissures ou de dommages : si vous voyez quoi que ce soit, remplacez votre casque immédiatement. Lorsqu’il est sale, il vous suffit de l’essuyer avec un chiffon humide. Ne le rangez pas dans un endroit ensoleillé ou chaud en été (comme le coffre de votre voiture), car la chaleur peut affaiblir sa structure.

Quelques conseils de pro

  • Lorsque vous achetez un casque de vélo pour enfant, n’optez pas pour un modèle plus grand en espérant qu’il durera plus longtemps. Il doit être bien ajusté à la tête de votre enfant.
  • Les visières sont une excellente caractéristique, quel que soit le type de vélo que vous pratiquez. Pour les cyclistes sur route, elles peuvent protéger les yeux du soleil et de la pluie, et les amateurs de VTT peuvent se protéger des éclaboussures boueuses.
  • Prenez garde aux solvants (comme l’essence) si vous rangez votre casque dans une remise, car ils peuvent le faire fondre.

Partagez

Facebook Courriel

Vous aimerez aussi