Pêche sur glace

Survol des espèces les plus populaires de la pêche sur glace : la perchaude, le grand brochet et le doré jaune

La pêche sur glace s’est raffinée avec les années et ne consiste pas qu’à laisser tomber une ligne sous la glace pour découvrir ce qui en ressort. Si vous désiriez commencer à pêcher en plein hiver, approfondissez vos connaissances et découvrez-en plus sur les spécificités et les subtilités de la perchaude, du grand brochet et du doré jaune.

La perchaude, le grand brochet et le doré jaune, aussi appelé doré, sont des espèces de poissons très populaires lors de la saison de pêche sur glace. Avant de vous lancer, peu importe l’espèce pêchée, assurez-vous de bien vous préparer à votre sortie au froid et tenez compte de ces quelques astuces préalables à une sortie réussie.

  1. Faites des recherches sur l’espèce convoitée, en amont, ainsi que sur les meilleurs secteurs où pêcher. Vous pourriez décider d’aller faire de la prospection dès la saison automnale ou une fois l’hiver commencé afin de repérer les structures qui seront plus prolifiques. Des outils comme un sonar et une application mobile de cartographie bathymétrique vous aideront à étudier les fonds et les endroits les plus « poissonneux ».
  2. Validez les conditions météorologiques (température, rafales, lever et coucher du soleil, etc.), les marées et l’épaisseur de la glace au préalable.
  3. En plus de tout le matériel nécessaire pour pêcher sur la glace, pensez aussi à amener quelques essentiels qui faciliteront la tâche une fois les poissons capturés. Par exemple, un ruban à mesurer (pour vous assurer de respecter les conditions), une bonne paire de pinces pour extraire les hameçons, un écumoire pour bien déglacer les trous percés dans la neige, suffisamment d’appâts ainsi que des brimbales si vous désirez maximiser vos prises. Surtout, n’oubliez pas de vérifier les restrictions qui diffèrent selon la région où vous pêchez. Les informations pour le Québec se trouvent ici alors que les informations pour l’Ontario sont ici.

 

Pêche sur glace - Perchaude
© Adobe Stock

1. Perchaude : quoi savoir et comment augmenter les chances de capture durant la saison de pêche sur glace

 

Description et type de chair

La perchaude est un poisson de taille moyenne beaucoup plus petit que le doré jaune. Il est facile à reconnaître avec ses deux nageoires dorsales distinctes et sa couleur brun doré pourvue de reflets jaunes. Dotée d’un corps allongé et plutôt ovale, la perchaude mesure en moyenne de 10 à 25 cm (4 à 10 po) et a généralement un poids de 50 à 200 g.

La perchaude est notamment appréciée pour sa chair blanche floconneuse facile à manger à cause de la douceur de son goût.

 

Régions et habitat

Tandis que cette espèce est répandue presque partout en Ontario, elle est aussi très présente au Québec et sa concentration se localise principalement au sud de la province.

La perchaude se cache généralement dans les lacs à l’eau claire, dans les zones peu profondes et dans les fonds boueux, graveleux ou sablonneux.

 

Meilleur moment pour la capturer

À l’instar de la pêche traditionnelle, les meilleurs moments pour pêcher sur la glace sont généralement très tôt le matin ou à la tombée du jour.

En ce qui a trait à la perchaude, cette espèce se tient en banc et il n’est pas rare d’en attraper une à la suite de l’autre. Elle se nourrit principalement au crépuscule, mais cette espèce est aussi active au matin venu alors que les premiers rayons de soleil commencent à percer.

 

Liste du matériel à employer

Comme la perchaude est un petit poisson, il est important d’adapter votre matériel à sa légèreté. La technique de la dandinette fonctionne très bien pour cette espèce. Vous voudrez donc miser sur :

  • Une canne de puissance ultralégère à légère avec une action rapide
  • Du fil monofilament conçu pour l’hiver (de 2 à 4 lb de résistance)
  • Des montages et des leurres multiples s’avèrent efficaces avec la perchaude :
    • Une tête de jig (de 1/32 à 1/16 oz) montée avec un appât ou un leurre souple
    • Une nymphe de glace
    • Un poisson-nageur à action horizontale
    • Un montage composé d’une petite cuillère et d’un bas de ligne où un ver de terre est accroché sur l’hameçon. Il est même possible de doubler son bas de ligne pour maximiser les prises.

 

© Adobe Stock

2. Grand brochet : quoi savoir et comment augmenter les chances de capture

 

Description et type de chair

Le grand brochet a une silhouette longue et assez fine, et il possède une grande bouche. Le grand brochet ressemble au Maskinongé, mais la peau de son dos est verdâtre et clairsemée de petites taches blanches alors que sa face ventrale est de couleur crème. Imposant, il mesure approximativement de 45 à 75 cm (de 18 à 30 po) et il pèse de 900 g à 4,3 kg (de 2 à 9,5 lb).

Sa chair ferme blanche est savoureuse et notamment utilisée pour préparer des recettes de quenelles.

 

Régions et habitat

Le grand brochet est répandu partout au Québec, souvent en bordure du fleuve Saint-Laurent, et dans presque toute la province de l’Ontario.

Ce long poisson prédateur est un grand carnivore et il est de type solitaire. Il aime se tenir dans les eaux peu profondes et peu agitées, où la végétation est dense, comme les rivières à courant faible, les embouchures de ruisseaux, les hauts-fonds de lacs et les petites baies.

 

Meilleur moment pour le capturer

Au crépuscule et à l’aurore.

 

Liste du matériel à employer

La taille du brochet étant plus grande que celle de la perchaude, il est important de vous munir d’un équipement solide. Vous voudrez donc miser sur :

  • Une canne à pêche plus longue (de 76 à 101 cm / de 30 à 40 po) et de puissance moyenne à moyenne lourde
  • Du fil fusionné conçu pour la pêche sur glace (de 15 à 30 lb de résistance)
  • Pour la technique de la dandinette, des montages et des leurres multiples s’avèrent efficaces :
    • Une tête de jig monté avec un appât ou un leurre souple
    • Un poisson-nageur à action verticale
    • Un poisson-nageur à action horizontale
    • Une tête plombée avec un leurre souple
    • Une cuillère ou une cuillère de glace

 

Pêche sur glace - Doré
© Adobe Stock

3. Doré jaune : quoi savoir et comment augmenter les chances de capture

 

Description et type de chair

Sa peau brunâtre est composée de reflets verdoyants et dorés, et elle semble dépourvue d’écailles. Le doré jaune possède deux nageoires dorsales et est plutôt allongé contrairement au doré noir qui a une silhouette plus cylindrique. Cette espèce de taille moyenne mesure de 30 à 50 cm (11 à 20 po) et sa taille varie selon les régions ; le doré pèse entre 500 g et 1,5 kg.

Sa chair blanche et maigre est très prisée et s’avère fine en bouche.

 

Régions et habitat

Ce poisson fuit la lumière et recherche les endroits sombres. Au Québec, il est facilement repérable le long du fleuve Saint-Laurent, le lac des Outaouais, en Abitibi-Témiscamingue, etc. En Ontario, il est possible de le pêcher un peu partout, notamment dans les Grands Lacs et au nord de la province ontarienne.

Le doré jaune recherche les eaux paisibles et fraîches, peu profondes. Il abonde dans les lacs vastes et les grandes rivières, mais aussi dans les plus petits cours d’eau. Il aime se cacher dans les zones boueuses, les algues et les monticules rocheux.

 

Meilleur moment pour le capturer

Au crépuscule et à l’aurore. En revanche, il est aussi possible de le pêcher en plein cœur de la journée si vous êtes suffisamment patients et que vous avez un bon abri où vous réchauffer.

 

Liste du matériel à employer

La technique de la dandinette et la pêche à l’aide d’une brimbale fonctionnent très bien pour les trois espèces, notamment pour le doré. Vous voudrez donc miser sur :

  • Une canne à pêche de puissance moyenne avec un petit moulinet à lancer léger
  • Du fil monofilament conçu pour l’hiver (de 8 à 10 lb de résistance)
  • Pour la technique de la dandinette, des montages et des leurres multiples s’avèrent efficaces :
    • Des cuillères
    • Une tête de jig (de 1/4 à 1 oz) montée avec un appât ou un leurre souple
    • Un poisson-nageur à action verticale
    • Un poisson-nageur à action horizontale

 

Enfin, assurez-vous d’être bien équipé en jetant un coup d’œil au matériel qui pourrait vous être très utile lors de votre prochaine expédition de pêche sur la glace.

Magasinez