Remportez un voyage en Crète en devenant membre d’Explore+

SAIL Blogue

Les 5 meilleurs leurres à brochet : le palmarès de Charles Raymond

SAIL

27 juin 2023

Partagez

Facebook Courriel
Meilleurs leurres pour Brochet

La pêche au brochet est un sport en soi. Combatif et vorace, le « requin d’eau douce » offre une telle résistance que chaque prise est une petite victoire. Si vous aimez le mouvement et les combats dantesques, préparez-vous à passer un (très) bon moment. 

Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez à glisser dans votre coffre à pêche quelques leurres indispensables pour le brochet. Reste à savoir lesquels privilégier. Pour cela, adressons-nous à un vrai pro de la pêche au brochet : Charles Raymond, pêcheur et vidéaste québécois. Que regarde-t-on lorsque l’on choisit un leurre pour le brochet? Quels types essayer en premier? Quels coloris préférer? 

Charles nous présente ses astuces, ainsi que sa liste des meilleurs leurres pour le brochet. « Spinnerbaits », « Chatterbaits », cuillères… Équipez-vous au mieux et soyez prêt à livrer bataille!

Dans cet article, vous découvrirez la liste des meilleurs leurres pour taquiner le brochet :

  1. Les leurres spinnerbait
  2. Les leurres chatterbait
  3. Les leurres jerkbait
  4. Les leurres swimbait
  5. Les leurres popper

Les leurres spinnerbait

Le « spinnerbait » est, selon Charles, une valeur sûre pour le brochet. Une fois dans l’eau, ce leurre rotatif produit beaucoup de vibrations, et ses éclats lumineux ont un fort pouvoir attractif sur ce gros poisson.
S’il ne devait choisir qu’un seul leurre, Charles opterait probablement pour un spinnerbait. C’est selon lui le leurre à prioriser pour le brochet. L’association de la jupe et des petites cuillères qui le composent participent à son succès. Il est en outre assez facile à utiliser, même dans les zones un peu complexes, où la végétation est dense.
Côté coloris, optez pour du « classique » : blanc ou chartreuse (jaune), ou même les deux ensemble, afin de représenter une perchaude, proie très appréciée par le brochet.
En ce qui concerne le montage, rien de particulier à signaler. Montez simplement le spinnerbait au bout de votre fil. Associez-y au besoin un leurre souple de 2 ou 3 po.
Un bon leurre pour le brochet ne fait pas tout : il faut aussi adapter votre technique à l’appât que vous choisissez. Sur ce plan, Charles conseille une vitesse de récupération normale, sans à-coups.

Les leurres chatterbait

Si vous vous demandez quels sont les meilleurs leurres pour le brochet, vous avez aussi intérêt à aller voir du côté des « chatterbaits ». Ces derniers sont assez semblables aux spinnerbaits, à ceci près qu’ils sont munis d’une bavette à l’avant, laquelle ricoche sur les roches et la végétation. Charles nous précise qu’ils se « faufilent » encore mieux que les spinnerbaits, ce qui leur donne un avantage dans certains « spots ». Ils plongent aussi un peu plus profond que les spinnerbaits.
Malgré tout, les chatterbaits et les spinnerbaits peuvent en général être utilisés aux mêmes endroits. Tout est question de préférence, selon Charles.
Pour ce qui est des coloris, optez pour des chatterbaits blancs, chartreuse, noirs ou bleus. Montez-les de manière traditionnelle au bout de votre fil. Comme pour les spinnerbaits, vous pouvez associer votre chatterbait pour brochet à un leurre souple de 2 ou 3 po.
Une fois sur le plan d’eau, adaptez votre technique à la pêche au brochet et à ce leurre un peu particulier. Allez-y avec une vitesse de récupération légèrement plus lente qu’avec un spinnerbait. De ce fait, votre leurre aura plus de temps pour ricocher et percuter les roches sous l’eau. Le bruit attirera le brochet, et vous profiterez ainsi du plein effet du chatterbait.

Les leurres jerkbait

Les devons à saccades, ou « jerkbaits », sont des leurres bien connus des pêcheurs. Faisant partie de la « famille » des poissons-nageurs, ces répliques de petits poissons sont offertes dans une belle variété de tailles, de poids et de coloris. Mais font-ils partie des meilleurs leurres pour aller taquiner le brochet? Selon Charles, oui.
Les jerkbaits sont des leurres « faciles à travailler », que ce soit à la traîne ou au lancer. Le ferrage est aussi plutôt simple, car les jerkbaits sont munis d’au moins deux hameçons. Il faut bien cela pour optimiser vos chances de remonter un brochet!
Évitez toutefois d’utiliser des jerkbaits dans les zones riches en végétation, car ces leurres peuvent rester accrochés. Sur le plan technique, l’objectif est d’animer le leurre par de petites saccades, tout en prenant de vraies « pauses ». Selon Charles, les brochets peuvent avoir tendance à attaquer à ces moments-là, quand les cibles sont plutôt immobiles.
En ce qui concerne la présentation, faites ce qu’il y a de plus simple : montez votre jerkbait au bout de la ligne, sans ajouter de leurre souple ou de ver. Le leurre en lui-même est déjà très attractif pour le brochet, surtout si vous glissez dans votre coffre des jerkbaits de couleur « clown », orange, « perchaude » ou blanche.

Les leurres swimbait

Une autre excellente idée de leurre pour le brochet : les leurres souples de type « swimbaits ». Charles les conseille vivement, et ce pour plusieurs raisons.
Les swimbaits se faufilent bien dans la végétation aquatique. Ils présentent en outre, pour la majorité, une excellente motion. S’agissant de leurres « mous », leur mouvement dans l’eau est fluide et ultraréaliste, ce qui en fait un appât de choix pour le requin d’eau douce…
Sur les conseils de Charles Raymond, choisissez des swimbaits roses, blancs (« green pumpkin ») ou dans des couleurs naturelles, telles que chartreuse. Notre pêcheur-vidéaste favori a une petite préférence pour le rose, qui déclenche selon lui une belle agressivité chez le brochet.
Lorsqu’il est utilisé comme leurre à brochet, le swimbait peut être monté de plusieurs façons. Pour Charles, il y en a deux qui tirent leur épingle du jeu :

  • Le montage « texan », anti-herbe, est une présentation qui permet au leurre de bien se faufiler dans la végétation sous l’eau,
  • Le montage avec une tête de plomb de 1/4 à 3/8 d’once (pour éviter que l’ensemble ne soit trop lourd).

Pour ce qui est de la technique et de l’utilisation, Charles préconise un travail très lent, bien qu’il soit possible d’opter pour une vitesse de récupération un peu plus rapide, à votre guise. Il précise toutefois que la nage du leurre n’est pas aussi belle s’il est ramené trop vite.

Les leurres popper

Le brochet peut tout à fait être pêché avec un leurre de type « popper ». Il s’agit d’ailleurs peut-être de l’un des plus amusants à travailler, car il reste à la surface.
Un leurre popper ne risque pas de s’accrocher dans la végétation, car il flotte bien au-dessus. Si vous n’avez pas envie de ramener de l’algue, il s’agit d’une belle option.
Munis de deux hameçons trépieds, les leurres de surface vous assurent un bon ferrage, et c’est exactement ce que l’on veut lorsque l’on s’attaque à un poisson comme le brochet. Charles nous rappelle aussi leur potentiel d’attraction : les petites billes contenues à l’intérieur du leurre émettent un bruit censé attirer vos proies.
N’hésitez pas non plus à donner leur chance aux leurres de surface de style « grenouille ». Charles prédit un bon niveau de succès avec les buzzbaits qui, sans faire partie des leurres indispensables pour le brochet, représentent quand même une belle option de rechange.
Pour ce qui est des coloris de vos poppers, allez-y avec du blanc, du vert (pour simuler une grenouille), du jaune ou du « clown ». Une fois de plus, côté montage, rien de particulier à signaler : montez simplement le popper au bout de votre fil, sans ajouter de leurre souple.
Une fois votre présentation prête, il faudra soigner votre lancer. Charles recommande de donner des petits à-coups, en faisant des petites pauses, afin que le leurre s’immobilise. Rappelez-vous : c’est souvent à ce moment-là que le brochet passe à l’attaque.

Avec un coffre à pêche bien garni, il est facile de varier ses présentations, en adaptant le leurre utilisé aux conditions rencontrées. La pêche au brochet est assez exigeante : mieux vaut disposer d’une belle palette d’appâts pour maximiser ses chances. 

Grâce à Charles, nous connaissons maintenant les meilleurs leurres pour le brochet. Rien ne vous empêche toutefois d’en essayer d’autres, comme les cuillères tournantes, par exemple, qui produisent des éclats lumineux intéressants sous l’eau. 

Associez ces leurres à une ligne à pêche adaptée au brochet. Charles aime utiliser un fil tressé avec une bonne résistance (20 à 40 livres), associé à un bas de ligne en fluorocarbone avec 30, 40 ou 50 livres de résistance. Prévoyez aussi une bonne épuisette, qui vous sera très utile en cas de grosse prise, ce que nous vous souhaitons. Bonne pêche!

FAQ

Quel est le meilleur leurre à brochet?

Quel poids de leurre pour le brochet?

Comment avoir un brochet rapidement?

Vous aimerez aussi