5 destinations pour changer d’air

Le plein air, on en prendrait toujours plus. Mais une fois qu’on a fait le tour de la cour, qu’on a essayé les plus beaux parcs nationaux et qu’on s’est lancé sur toutes les pistes cyclables des environs, on a tous envie d’aller voir ailleurs si l’air n’est pas meilleur. C’est pourquoi nous vous proposons 5 destinations plein air qui changent de l’ordinaire.

La Nouvelle-Zélande : en camping
Au bout du monde, la Nouvelle-Zélande est une destination prisée des amateurs de grands espaces. Louer un VR est sans aucun doute le meilleur moyen pour y voyager. Grande comme le Royaume-Uni ou les deux tiers de la France, la Nouvelle-Zélande permet facilement de se déplacer d’un bout à l’autre. Que vous choisissiez l’île du Sud ou l’île du Nord, les routes sont belles et les paysages féériques.

Attention, le camping sauvage n’est pas permis partout.

L’Argentine : en randonnée
Beau grand pays de montagnes, de mer et de plaines infinies, l’Argentine offre de nombreuses randonnées dans des paysages sauvages et préservés. Les spectaculaires chutes d’Iguazú sont entourées de sentiers et de balades qui attirent de nombreux visiteurs. Mais c’est dans les montagnes du Nord-Ouest ou en Patagonie, région qui a inspiré une célèbre marque de vêtements de plein air, que les randonnées deviennent les plus épiques et les plus grandioses.

Attention, le pays est vaste, n’oubliez pas le ravitaillement.

La Croatie : en vélo
La mer turquoise qui longe la Croatie attire les touristes en grand nombre. Mais c’est sur les routes en lacets qui serpentent le long de la côte dalmate que l’on découvre le mieux les beautés de ce pays né de l’éclatement de la Yougoslavie. Paradis des cyclistes, la Croatie offre des routes lisses et bien aménagées qui traversent des villes chargées d’histoire et des campagnes bucoliques.

Attention, l’été il fait chaud, très chaud.

Les montagnes du Jura : en ski de fond
La chaîne de montagnes qui longe la frontière entre la France et la Suisse est moins courue que les Alpes, ses voisines. C’est ce qui fait son charme. Les passionnés de ski de fond connaissent bien la Transjurassienne, une épreuve mythique de 68 kilomètres qui fait partie de la Worldloppet. Les randonneurs opteront plutôt pour la traversée du Jura qui, sur 175 kilomètres, va de refuge en refuge à travers le massif.

Attention : le manque d’enneigement peut parfois créer des surprises.

Les îles Aléoutiennes : en kayak
Les premiers habitants des îles Aléoutiennes étaient de grands kayakistes. Il n’est pas étonnant qu’aujourd’hui l’archipel de centaines d’îles volcaniques qui s’étend entre l’Alaska et les confins de l’Asie attire les passionnés de kayak. Réservée aux experts, l’aventure de kayak de mer ne se fait pas sans préparation. La région peuplée d’une faune sauvage est peu habitée et parfois inhospitalière.

Attention, la météo peut être capricieuse.