SAIL - Chasse orignal

La chasse à l’orignal

Pour plusieurs chasseurs, la chasse à l’orignal arrive à grands pas alors que pour quelques chanceux, la saison est déjà débutée.

Voici quelques précieux conseils qui pourraient vous mener au succès!

Choisir le moment idéal

La question qui est fréquemment posée par les chasseurs est de savoir à quel moment de la journée il est préférable de chasser le cervidé.

S’il fallait choisir quatre heures de chasse dans une seule journée, il serait recommandé de se préparer pour les deux premières heures qui suivent le lever du soleil et les deux dernières heures avant qu’il ne se couche. Pourquoi choisir ces périodes? Parce qu’elles permettent de mettre en pratique l’appel des orignaux. Durant ces quelques heures en matinée et en début de soirée, le vent est calme et la température est froide, ce qui permet aux chasseurs d’utiliser une multitude d’astuces afin d’éveiller les sens de l’animal.

Lorsque ces conditions sont présentes, il est aussi possible d’appliquer la technique du triangle infernal. Une technique développée et peaufinée par l’équipe de Born to Hunt au cours des dix-huit dernières années et qui est un gage de succès pour ses nombreux adeptes depuis sa conception.

La technique du triangle infernal

Comment bien se positionner

Il est important d’entrer en forêt en forme de triangle inversé, lorsqu’il est encore possible de prendre un tir et non lorsque la noirceur est tombée. Il faut se positionner au bon endroit et à bon vent.

Être à l’écoute et rester alerte

Une fois que vous avez atteint une cinquantaine de mètres à l’intérieur de la zone de chasse que vous avez identifiée, il suffit de faire quelques appels de femelles plaintives et d’écouter. Il ne faut surtout pas être pressé ou stressé par le temps; vous êtes tout de même en vacances ! Il faut par contre rester vigilant et à l’affut de tous les signes que la forêt peut donner puisque le but de la chasse en équipe est d’imiter une petite famille d’orignaux qui seraient en déplacement.

Faire preuve de patience

Lorsqu’un orignal répond, l’équipe se déplace vers l’animal et se repositionne, tout en gardant la forme du triangle inversé. Ce qui peut prendre plusieurs minutes ou plusieurs… heures! Il s’agit d’être patient afin de réussir à attirer l’orignal à l’intérieur de votre triangle infernal.

Chasse de groupe

Cette année, alors qu’il est essentiel d’appliquer des règles de distanciation, pourquoi ne pas expérimenter une chasse en petits groupes de trois?

Pour ce faire, une bonne préparation sera nécessaire. Ainsi, une liste précise des indispensables doit être suivie. La voici :

  • un cornet pour faire les appels;
  • une corne pour frotter les arbres;
  • des jumelles;
  • une boussole;
  • un GPS;
  • un couteau;
  • un kit d’éviscération;
  • une bonbonne pour le vent;
  • une bouteille d’urine de votre choix, selon la réglementation;
  • une trousse de premiers soins;
  • des allumettes;
  • quelques grignotines et une bouteille d’eau.
Équipement de chasse

Les vêtements

Côté vêtements, ils doivent être très silencieux. Il est aussi recommandé de porter un camouflage foncé, une paire de bottes confortables et imperméables en plus de la veste orange.

Vêtements de chasse

Afin de s’assurer d’une réussite, voici quelques indications à suivre pour une bonne chasse de groupe :

  • Idéalement, arriver sur le territoire de chasse quelques jours avant le début de l’aventure;
  • Rafraîchir les salines et vérifier s’il est possible de trouver des signes laissés par ce roi de la forêt; branches cassées, grattage, souilles; tout ce qui indiquerait la présence d’orignaux dans le secteur;
  • Ne pas oublier d’installer et de vérifier les caméras de surveillance;
  • Évaluer, sur une échelle de 1 à 10, les endroits qui ont été visités; ces notifications permettront d’identifier le lieu de chasse;
  • Le soir venu, faire un plan de match en vérifiant la direction des vents et déterminer la meilleure façon d’accéder à votre territoire de chasse à l’aide de vos cartes topographiques;
  • Finalement, identifiez, parmi les trois chasseurs, celui qui sera le meilleur pour faire les appels.

La sécurité avant tout

Même s’il peut paraitre inutile de le mentionner de nouveau, la sécurité doit demeurer une priorité. Afin de bien préciser la réglementation qui entoure ce sport, il faut savoir que les règles de chasse sportive du gouvernement du Québec et de celles de l’Ontario, précisent que tout chasseur en activité de chasse, guide ou autre personne qui l’accompagne doit porter un vêtement de façon que soit visible, en tout temps et de tout angle, une surface continue de couleur orangé fluorescent s’étalant sur le dos, les épaules et la poitrine. Il est impératif de s’assurer que ce vêtement demeure visible, en tout temps et de tout angle, même lorsqu’un sac à dos est porté.

Juste avant de partir

Si, tel un chasseur averti et à l’image de l’équipe de Born to Hunt, a une bonne préparation, autant physique que mentale, et l’assurance du succès lors d’une chasse, il ne faut pas oublier qu’il y aura obligation et responsabilité de ne pas gaspiller cette viande de grande valeur au retour du séjour. Il est donc important de s’informer s’il y a des bouchers près du site ou si un accès rapide à une chambre froide sera possible. Autrement les essentiels tels que congélateur, génératrice, scie mécanique, treuil, traineau, câble et glacière devront faire partie des bagages!

Bonne saison de chasse à tous!

Article en collaboration avec l’équipe Born to Hunt