Fusil de chasse

Fusils de chasse : les caractéristiques à connaître pour choisir le bon modèle selon l’espèce chassée

Also available in: Anglais

Le fusil de chasse est très polyvalent; selon le calibre, vous pourrez l’utiliser pour chasser le petit gibier, les oiseaux migrateurs et l’orignal. Bien qu’il soit impossible d’avoir un seul fusil qui fait tout, il existe des modèles à canon interchangeable qui sont un excellent choix pour faire l’essai de plusieurs types de chasse sans devoir trop investir. Apprenez-en plus en lisant cet article.

FédéCP

 

 

Cet article a été produit en collaboration avec la FédéCP.

 

Avant d’aller plus loin, sachez que les carabines et les fusils possèdent des caractéristiques bien différentes que vous pouvez observer en lisant cet article : Carabine de chasse : les bases à connaître et à maîtriser.

Dans ce présent article, nous traiterons uniquement des caractéristiques des fusils de chasse et des différents modèles à privilégier selon l’espèce chassée afin que vous puissiez faire un choix éclairé :

Rendez-vous en magasin pour demander des conseils et évaluez les différents modèles de fusils de chasse offerts chez SAIL.

Magasinez – Fusils de chasse

Les mécanismes des fusils de chasse

Fusil à bascule

Type de chasse recommandé : choix par excellence pour le(la) chasseur(se) débutant(e) grâce à sa facilité d’opération, le fusil à bascule est idéal pour celles et ceux qui chassent le petit gibier.

Spécificités : l’arme est très sécuritaire pour la marche dans les bois parce que le mécanisme est complètement ouvert. Vous pouvez aussi le porter sur l’épaule contrairement aux autres mécanismes qui nécessitent une bandoulière. Un fusil à bascule peut comporter un ou deux canons. La version à deux canons offre une chance supplémentaire au chasseur afin qu’il puisse rattraper un premier tir moins précis ou de récolter un deuxième gibier à proximité.

Fusil à pompe

Type de chasse recommandé : le fusil à pompe a l’avantage de se recharger rapidement, donc il convient pour des types de chasse où plusieurs gibiers (oiseaux) sont abattus.

Spécificités : le fusil à pompe peut parfois être capricieux si le mécanisme est encrassé de sable ou d’autres débris.

Fusil à verrou

Type de chasse recommandé : les fusils à verrou sont essentiellement des armes à canon vrillé utilisées pour la chasse au gros gibier, surtout le cerf de Virginie (chevreuil) et l’ours noir, mais il existe des modèles à canon lisse qui peuvent servir pour la chasse au petit gibier. Son utilisation est plutôt marginale.

Spécificités : le verrou est un mécanisme très simple et facile à nettoyer puisqu’il peut être retiré complètement.

Fusil semi-automatique

Type de chasse recommandé : le fusil semi-automatique est privilégié pour des chasses où plusieurs coups doivent être tirés rapidement comme la chasse aux oiseaux migrateurs.
Spécificités : ce mécanisme utilise la puissance libérée par la cartouche pour recharger l’arme. L’utilisateur n’a donc aucun mouvement à faire sauf d’appuyer sur la détente. Le fusil semi-automatique demeure toutefois plus dispendieux et exige une vigilance accrue.

Choix du calibre et des munitions selon le gibier convoité

Plus le chiffre du calibre est petit, plus le calibre est puissant.

Pour faire le choix d’un calibre, vous devez toujours vous référer aux règlements qui entourent la chasse au Québec et en Ontario.

Calibres recommandés selon les espèces :

    • Orignal : 12, 10
    • Cerf de Virginie (chevreuil) et ours noir : 20, 16, 12, 10
    • Dindon sauvage : 20, 16, 12, 10
    • Oiseaux migrateurs : 10 et plus petit (12 et 16 sont les plus utilisés)
    • Petit gibier : tous les calibres (incluant le .410)

Il peut sembler surprenant que l’orignal et la perdrix se chassent avec le même calibre. C’est que le type de munition utilisée joue un grand rôle dans la façon dont le potentiel de l’arme est exploité. Les munitions des fusils sont composées soit d’un seul projectile ou d’un ensemble de billes, appelées grenailles. La taille des billes est exprimée par un chiffre ou des lettres.

Chasse à l’orignal, à l’ours noir et au cerf de Virginie (chevreuil)

Les chasseurs de gros gibier n’utilisent généralement pas un fusil, mais plutôt une carabine. C’est lorsque la carabine est interdite dans certaines zones que le fusil devient une option efficace. Certains modèles de fusil dont le canon est vrillé offrent une puissance impressionnante qui n’a rien à envier aux carabines pour les tirs d’une distance allant jusqu’à 200 verges. Le fusil ne possède toutefois pas d’autres avantages techniques lorsque comparé à la carabine. Le recul causé par une balle unique projetée dans un canon vrillé peut même être dissuasif.

Chasse au dindon sauvage

C’est le fusil de calibre 12 qui est utilisé par la majorité des chasseurs. Seule la grenaille dont la grosseur se situe entre 4 et 7 est autorisée pour la chasse au dindon sauvage. La particularité d’un fusil conçu spécifiquement pour la chasse au dindon est que le canon comporte des mires de carabines. Le tir d’un dindon est précis parce que les billes projetées demeurent groupées pour atteindre une zone vitale restreinte.

Chasse aux oiseaux migrateurs

Les oiseaux migrateurs, tout comme le dindon sauvage, se chassent en majorité avec un fusil de calibre 12. Comme les billes d’acier doivent voyager loin et être projetées puissamment pour atteindre efficacement les zones vitales de ces oiseaux à l’enveloppe coriace, le recul peut être imposant. À noter que les billes non toxiques sont obligatoires pour cette chasse. C’est pourquoi, de façon générale, le mécanisme semi-automatique sera préféré parce qu’il absorbe une partie du recul, ce qui est soulageant lorsque plusieurs coups sont tirés pendant une séance. Au Québec, la particularité la plus notable des fusils utilisés pour chasser les oiseaux migrateurs est qu’ils doivent contenir au maximum trois (3) cartouches.

Chasse au petit gibier

Les options sont nombreuses pour le petit gibier (lièvre, perdrix, etc.); chacun y va de sa préférence.

Vous pourriez choisir un fusil pour sa légèreté et sa maniabilité si vous faites de longues marches en forêt. De petits calibres comme le .410 et le 28 sont tout indiqués. Un aspect généralement apprécié, peu importe le calibre, est un canon relativement court si vous marchez hors des sentiers. Le type de munition habituel pour le petit gibier est la grenaille de taille 5, 6 ou 7 1/2.

Les types d’étranglements

L’étranglement (choke) du canon a un rôle important à jouer dans la dispersion des plombs. Certains fusils ont un étranglement fixe, donc qui ne peut être changé, alors que d’autres offrent une plus grande flexibilité avec des étranglements interchangeables.

Voici les types usuels d’étranglement : étranglement plein (convient aux longues portées et offre la dispersion est la plus étroite), étranglement modifié (convient aux portées moyennes), étranglement cylindrique amélioré (convient aux courtes portées) et le canon cylindrique (convient aux plus courtes portées).

Comme c’est souvent le cas, les termes français sont peu utilisés. Voici leur équivalent anglais sous forme d’abréviation que vous verrez inscrite sur la pièce en question.

  • Plein : FULL
  • Modifié : MOD (modified)
  • Cylindrique amélioré : IMP (improved)
  • Cylindrique : CYL

Vous choisirez l’étranglement selon la distance que vos plombs doivent parcourir en respectant un certain patron (trajectoire). Par exemple, si vous souhaitez placer plusieurs plombs dans la zone vitale d’un dindon sauvage à 40 verges, vous voudrez utiliser un étranglement plein ou plus serré. Cependant, pour placer quelques plombs dans une perdrix située à 25 verges, vous opterez pour un étranglement modifié ou amélioré.

Ce que vous devez retenir est de bien évaluer le type de chasse que vous ferez avec votre arme. Si vous chassez dans des conditions variables, vous aimerez pouvoir changer l’étranglement sur votre fusil. Dans le cas d’un fusil à canons superposés ou juxtaposés, vous aurez même la possibilité de placer des étranglements différents et de choisir lequel vous utiliserez, au moment du tir, selon la distance du gibier. Si vous vous procurez une arme pour un type de chasse spécifique où les conditions sont toujours similaires, il n’est probablement pas nécessaire d’opter pour un fusil à étranglement interchangeable.

Essai de différents modèles

Les éléments abordés plus tôt dans cet article vous donnent des pistes pour choisir une première arme.

Sachez toutefois qu’il n’y a pas qu’une seule bonne réponse. Le choix d’une arme repose beaucoup sur les préférences personnelles, le confort, l’habitude, la tradition. L’arme à bascule un peu lourde à étranglement fixe que votre grand-père vous a léguée peut être le bon choix, même si votre ami affirme avec ferveur que le tout nouveau fusil à pompe à canon court et à crosse ajustable est essentiel.

Profitez des sorties en groupe pour poser des questions et essayez les armes de vos partenaires de chasse, si cela est possible et que vous possédez bien votre certificat du chasseur. Vous arriverez certainement à trouver le fusil que vous désirez selon vos besoins et votre budget.

Also available in: Anglais