Vêtements et manteau de ski de haute route

Comment vous habiller et quoi apporter pour faire du ski de haute route?

Also available in: Anglais

Pour atteindre les plus beaux secteurs de poudreuse en ski de haute route, il faut commencer par grimper la montagne. Vous réaliserez rapidement que le corps humain produit beaucoup de chaleur lors des ascensions. Il est donc impératif de gérer votre chaleur corporelle en ventilant et en retirant des couches de vêtements dès que vous commencez à surchauffer, car la sueur et l’humidité sont les ennemis des adeptes du ski. Tour du sujet.

 

Article écrit par Guillaume Roy, journaliste de plein air.

Le ski de haute route ne consiste pas qu’à acquérir le bon équipement de base – des bottes et des fixations, des peaux d’ascension et des skis de haute route – et à se lancer à la conquête des meilleurs repères. Vous devrez aussi bien vous vêtir afin d’évacuer les surplus d’humidité et de sueur générés par les montées sans négliger la préservation de votre chaleur corporelle en suivant ces trois conseils :

  1. Misez sur un bon système multicouche adapté à la pratique de ski de haute route;
  2. Ne négligez pas vos extrémités;
  3. Choisissez votre sac à dos avec soin;
  4. N’oubliez pas d’apporter des essentiels pour assurer votre sécurité et votre bien-être;
  5. Trois conseils de pro pour penser à tout lors de vos sorties en ski de haute route.

Profitez-en pour magasiner les bons vêtements de ski de haute route pour vous vêtir de la tête aux pieds.

Vêtements et équipement de ski de haute routeCouches de base pour hommeCouches de base pour femme
Vestes pour hommeVestes pour femme
Coquilles pour hommeCoquilles pour femme

 

Misez sur un bon système multicouche adapté à la pratique de ski de haute route

Comme c’est le cas pour plusieurs sports exigeants, il faut vêtir plusieurs « pelures d’oignon », une technique aussi appelée le système multicouche, pour faire du ski de haute route. Autrement dit, vous devrez porter plusieurs couches de vêtements plutôt qu’un seul manteau très chaud.

Au fur et à mesure que votre corps se réchauffe, vous pourrez retirer une ou plusieurs couches, comme votre coquille externe en Gore-Tex, et votre couche intermédiaire, au besoin, afin de faire baisser votre température corporelle.

Lors d’expéditions de ski de haute route, et ce même s’il fait -20 °C bien senti, il n’est pas rare de grimper la montagne avec seulement une couche de base sur le dos afin de rester bien au sec.

Pensez à porter trois couches de vêtements pour le haut du corps, soit la couche de base, la couche intermédiaire et la coquille (aussi appelée la couche externe).

Couche de base

Pour la couche de base, aussi bien pour le haut que le bas du corps, misez sur des vêtements qui permettent de chasser l’humidité et qui sèchent rapidement, comme de la laine de mérinos ou de la laine polaire. Il faut à tout prix éviter le coton, qui sèche très mal.

Prenez le temps d’ouvrir toutes les trappes pour ventiler. À moins qu’il ne fasse très froid, ou que vous soyez très frileux, il suffit de revêtir une paire de collants sous une coquille.

Couche intermédiaire

En ce qui a trait à la couche intermédiaire, les chandails en fibre synthétique ou les doudounes en duvet offrent les meilleures performances pour vous garder au chaud. Une fois mouillé, le duvet perd toutefois de sa capacité isolante.

Couche externe

Finalement, équipez-vous d’une couche externe qui vous protégera des intempéries, comme la pluie, la neige et le vent. Les coquilles en Gore-Tex à trois plis offrent la meilleure option, car elles sont imperméables et respirantes.

Maximisez votre confort en choisissant un manteau et une paire de pantalons de neige ou de salopettes qui respirent bien, mais qui offrent aussi une bonne protection contre le vent et la pluie, par exemple avec une membrane en Gore-Tex. Que ce soit pour le manteau et pour le pantalon, choisissez des modèles qui ont des trappes de ventilation qui vous permettront d’évacuer l’humidité.

 

Ne négligez pas vos extrémités

Le système multicouche s’applique aussi pour la tête et pour les mains. Selon la température, vous pourrez porter soit une couche chaude (passe-montagne et gants chauds) ou une couche plus froide (tuque et gants minces), ou encore toutes les couches en même temps s’il fait très froid.

Il s’avère très utile de trimballer une paire de gants et une tuque ou un passe-montagne supplémentaires et secs pour votre descente.

Pour rester bien au chaud, peu importe la température extérieure, glissez dans votre sac à dos des chauffe-mains et des chauffe-pieds, car ça pourrait vous prévenir d’une engelure ou aider un(e) ami(e) qui a très froid.

 

Choisissez votre sac à dos avec soin

Étant donné que vous devrez constamment adapter vos vêtements lors de la montée et de la descente, choisissez un sac à dos suffisamment grand. Pour des sorties quotidiennes, un format de 20 à 35 litres suffit pour la plupart des adeptes.

Les modèles qui offrent une ouverture dans le dos sont particulièrement pratiques pour avoir accès à votre matériel plus facilement. Un filet sur l’avant du sac est aussi pratique pour y installer votre casque pendant les montées.

 

N’oubliez pas d’apporter des essentiels pour assurer votre sécurité et votre bien-être

Équipement de sécurité

Outre l’espace pour vos vêtements, vous pourriez opter pour un sac spécialisé pour le ski de haute route et hors-piste qui contient des compartiments prévus pour stocker les équipements de sécurité, comme une pelle, une sonde et un dispositif de victime d’avalanche (DVA).

Autrement, vous pouvez acheter un ensemble de sécurité à part et le glisser dans votre sac à dos lorsque vous vous aventurez sur des terrains à haut potentiel d’avalanche.

Dans tous les cas, vous devez impérativement traîner ces équipements et suivre un cours pour savoir comment vous en servir.

Pour encore plus de sécurité, traînez un petit matelas de sol gonflable, qui pourra isoler un blessé si un incident survient.

Enfin, conservez un briquet dans votre sac à dos, car le plus grand danger demeure le froid.

Vêtements de rechange et supplémentaires

Pour vous sentir à l’aise et au sec lors de vos transitions entre les montées et les descentes, et pour manger en plein air, pensez à traîner un manteau isolant supplémentaire. Cette pièce d’équipement sera aussi pratique pour vous garder au chaud si une blessure survient. N’oubliez pas d’ajouter une deuxième paire de chaussettes, une tuque et des gants additionnels. Si l’espace vous le permet, vous voudrez aussi apporter un autre gilet, au besoin.

Provisions pour vous ravitailler

Prévoyez aussi de l’espace pour traîner un lunch, des collations et de l’eau. Calculez bien vos quantités d’eau afin de vous assurer de ne pas en manquer; vous devrez apporter au moins 1,5 à 2 litres d’eau, soit la quantité minimale à boire lors d’une journée normale sans effort physique. Pensez aussi à boire suffisamment avant de partir skier.

 

3 conseils de pro pour penser à tout lors de vos sorties en ski de haute route

  1. Assurez-vous d’avoir un moyen de communication. La sécurité est l’aspect le plus important de la pratique du ski de haute route. Étant donné que vous pratiquerez ce sport en milieu isolé ou dans des vallées de montagnes où le réseau cellulaire ne fonctionne pas toujours, vous devez vous assurer d’avoir un moyen de communication fiable pour rejoindre des secours si un accident survient. Une radio portative, un téléphone satellite ou une balise de géolocalisation et de messagerie sont de bons outils lorsque vous vous trouvez hors du réseau cellulaire. En parallèle, assurez-vous de savoir où il est possible d’accéder au réseau cellulaire sur la montagne et de bien recharger votre cellulaire et de le garder au chaud (collez-y un chauffe-mains s’il se décharge trop vite au froid).
  2. Traînez un contenant isotherme. La gestion de l’eau peut rapidement devenir problématique en hiver surtout lors de grands froids. Le tube de votre sac d’hydratation gèlera même s’il est protégé par un isolant et l’eau dans votre gourde deviendra glaciale, voire gelée. Pour pouvoir vous hydrater, apportez un contenant isotherme rempli d’eau ou de votre breuvage chaud préféré; café, thé, chocolat chaud, bouillon de poulet, etc. Un petit plaisir réconfortant qui vous gardera bien hydraté, peu importe les conditions. 
  3. Privilégiez une coquille ou un manteau de ski (couche externe) doté de poches intérieures pour y glisser vos peaux (skin pockets) ou d’une jupe pare-neige, qui permettra de les maintenir en place à l’intérieur de votre manteau. En préservant la chaleur de vos peaux d’ascension, ce sera plus facile de les coller à vos skis et elles n’entreront pas en contact avec d’autres tissus, poussières, etc.

Surtout, skiez de manière sécuritaire et éthique, en ne laissant pas de traces derrière vous… sauf celles de vos skis.

Also available in: Anglais