SAIL Blogue

Guide facile pour des vêtements qui durent longtemps

SAIL

5 décembre 2022

Partagez

Facebook Courriel
entretien des vêtements

Avez-vous déjà exhumé un carton de linge pour y découvrir une pièce de vêtement improbable au moins aussi vieille que vous, mais belle comme au premier jour? Vous pouvez remercier les personnes qui ont su miser sur des vêtements de qualité et pris soin de les entretenir au fil des ans!

Alors que nous consommons aujourd’hui du linge comme nos ancêtres des pommes de terre, nous avons beaucoup à réapprendre pour réduire l’impact de notre (sur)consommation de vêtements. Et bonne nouvelle, choisir et chérir sa garde-robe pourrait bien devenir un superpouvoir climatique!

Ça ne va pas de soi, mais ça s’apprend et c’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article!

Cet article a été produit en collaboration avec le Jour de la Terre Canada logo_JDLT

Dans cet article, vous découvrirez comment :

  1. Acheter moins et pour longtemps!
  2. Apprendre à connaître les matières
  3. Entretenir pour faire durer!

Acheter moins et pour longtemps!

Avant d’entretenir, il faut acheter – moins et mieux! C’est l’étape primordiale à ne pas négliger si vous voulez contrôler durablement l’impact de votre garde-robe et opter pour de l’équipement qui vieillira avec vous.

Pour bien magasiner, renseignez-vous sur les marques et leurs pratiques. N’oubliez pas qu’en achetant les produits d’une marque, vous soutenez son modèle économique, et ce n’est pas un pouvoir anodin!

À l’heure où nous avons le réflexe de l’achat rapide, se contraindre à prendre le temps de bien choisir est essentiel. C’est tentant de faire des économies immédiates en misant sur le bas prix, mais vous vous rendrez bien compte que… le compte n’y est pas! Misez donc sur une meilleure qualité et dites au revoir à la mode rapide et jetable.

Certaines marques sont d’ailleurs là pour vous aider et s’engagent à vie par rapport à leur équipement en vous permettant de réparer vos vêtements gratuitement ou à moindre coût. C’est une révolution pour l’industrie textile : l’objectif n’est plus de vous pousser à acheter beaucoup et souvent, mais moins et pour longtemps. Encouragez ces initiatives; elles sont parfaites pour vos achats les plus coûteux : manteaux et bottes d’hiver, matériel de plein air, vêtements techniques.

Pour le linge de tous les jours, l’achat local ou de seconde main est à privilégier, en tenant compte de la composition du vêtement, premier gage de qualité.

Apprendre à connaître les matières

Vous avez l’habitude de regarder la composition des articles que vous achetez? C’est LA pratique à adopter! Chaque matière a des propriétés différentes et des modes d’entretien adaptés. Les connaître permet de prédire la durabilité du vêtement et de la prolonger. C’est plutôt simple :

  • Les matières naturelles comme le coton, le lin, le chanvre, les laines ou la soie sont directement issues des végétaux ou des animaux. Ce sont généralement les matières les plus durables, dans le temps, mais aussi par rapport aux pratiques de production si vous optez pour des produits biologiques ou certifiés. Ces matières sont résistantes, respirantes, faciles d’entretien, et anti-odeurs.
  • Les matières synthétiques sont fabriquées chimiquement et sont entièrement dérivées du charbon ou du pétrole. On parle ici du très connu polyester, mais encore du nylon, de l’acrylique, de l’élasthanne et bien d’autres. On les a inventés pour leurs propriétés techniques : élasticité, imperméabilité ou légèreté.
  • Les matières artificielles combinent ces deux mondes : elles sont issues de la nature (souvent de la cellulose de bois) et traitées chimiquement. On retrouve le Lyocell, sorte de fausse soie, mais encore la viscose ou le modal. Elles donnent fluidité et brillance aux vêtements et sont souvent difficiles à froisser.

Lorsque vient le moment de choisir, l’objectif est assez simple : visez le « 100 % » et le naturel.

Un tissu « 100 % », composé d’une seule matière, est préférable parce que les mélanges de fibres ont tendance à durer moins longtemps : c’est la matière la plus fragile qui l’emporte et qui va déformer ou abîmer le vêtement au complet. En mélangeant les matières, vous multipliez aussi les risques d’erreurs au lavage ou au séchage, certaines compositions étant faites pour ne pas durer. Petit bonus : une fibre « 100 % », c’est une fibre qui se recycle plus facilement, un véritable enjeu de notre consommation de textiles!

Ensuite, visez le « naturel » parce que la nature est faite pour durer, et ça se sent dans les vêtements! Avec peu de transformation, les matières naturelles sont résistantes, faciles à entretenir et à réparer, et nécessitent moins de lavage. Elles sont étonnamment polyvalentes avec des propriétés de régulation de températures surprenantes. Petit bonus : elles diminuent la pollution des eaux de lavage par les microplastiques et les produits chimiques, une conséquence méconnue de nos fibres artificielles et synthétiques.

Entretenir pour faire durer!

En matière d’entretien, retenez l’acronyme LSS : Lavage, Séchage, Stockage. Ce sont les trois points de vigilance à retenir et à pratiquer.

Pour vous aider, votre meilleure alliée reste l’étiquette de votre vêtement, alors s’il vous plaît, ne la coupez pas! Dessus sont inscrites vos précieuses instructions d’entretien déclinées en symboles bizarres et en plusieurs langues.

symboles entretien des vêtements

Lavage à la main, à froid, à sec, séchage en machine ou à plat, essorage, repassage, produits à utiliser : tout y est, encore faut-il savoir déchiffrer les symboles. Utilisez votre moteur de recherche préféré pour vous familiariser avec ceux-ci. Quelques incontournables :

  • Les couleurs n’aiment pas la chaleur! Lavez à froid si vous voulez éviter le ternissement de vos vêtements.
  • La laine non plus n’aime pas les fortes températures. Optez donc pour un lavage ponctuel à froid et à la main, et pour un séchage à l’air libre.
  • Suspendez vos vêtements en lin pour les faire sécher. Le poids de la fibre humide permet de défroisser et d’assouplir le vêtement.
  • En revanche, le coton et la laine sont des matières qui se déforment sous leur propre poids. Il faut donc les faire sécher et les stocker à plat.

Souvenez-vous que c’est en se pratiquant qu’on connaît ses vêtements, les matières qui conviennent le mieux à nos usages et les fabricants de qualité. Alors prenez le temps!

Partagez

Facebook Courriel

Vous aimerez aussi