Homme et femme en raquette en hiver

Technique pour marcher en raquette à neige et éviter de vous enfoncer dans la neige

Also available in: Anglais

Y-a-t’il vraiment une technique pour marcher en raquette? Apprenez-en plus sur le sujet avant de vous lancer sur les sentiers enneigés.

Marcher en raquette à neige ne consiste pas seulement à mettre un pied devant l’autre. En revanche, c’est un sport facile à pratiquer et il s’adresse à tous les niveaux; de débutant à avancé.

Plusieurs astuces peuvent vous aider à avoir une bonne démarche, une meilleure flottabilité et plus d’équilibre et d’adhérence sur la neige.

  • Répartir le poids sur une raquette à neige plus longue et large;
  • Profiter d’une meilleure propulsion avec une talonnière;
  • Assurer plus de stabilité avec des bâtons de randonnée;
  • Adapter la marche selon le type de terrain.

Choisissez le bon modèle et sortez vous entraînez sur le terrain.

Raquettes à neigeAccessoires de raquettes à neige

 

Répartir le poids sur une raquette à neige plus longue et large

Lorsque vous avancez laborieusement dans une épaisse couche de neige poudreuse sans raquettes et que vos pieds disparaissent sous la surface, vous êtes en train de vous enfoncer sous la neige.

La marche en raquette à neige vous enlève ce sentiment d’être enseveli(e) en répartissant votre poids sur une surface plus étendue vous permettant ainsi de flotter sur la neige. Au lieu de vous embourber dans la poudreuse, les raquettes vous aideront à bouger plus librement sur la surface neigeuse. Ainsi, vous pourrez accéder à des lieux qui seraient normalement inaccessibles aux marcheurs pendant l’hiver.

Si votre dernière expérience vous donnait l’impression d’avoir deux grosses raquettes de tennis attachées à vos pieds, vous aurez des surprises lors de votre prochain achat d’équipement.

Les nouveaux modèles sont radicalement différents des raquettes en bois qui servent à décorer le dessus du foyer. La raquette classique en bois possède une large surface procurant une excellente flottaison dans la neige épaisse. Les chasseurs les apprécient parce qu’elles leur permettent de marcher à travers les buissons sans créer trop de craquements, minimisant ainsi les risques d’effrayer le gibier.

Néanmoins, les modèles d’aujourd’hui sont plus légers et moins contraignants, et ils vous offrent une grande adhérence sur les pentes abruptes et les sols glacés.

Avant de choisir une taille de raquette, vous devez connaître le poids qui sera supporté par vos raquettes à neige. Considérez dans le poids total tout l’équipement que vous allez transporter sur vous et le type de terrain sur lequel vous marcherez en raquette. Plus vos raquettes doivent supporter un poids élevé, plus vous aurez besoin d’une surface de grande superficie afin d’obtenir le plus haut niveau de flottaison possible.

Si vous pensez explorer des sentiers tracés, vous pouvez choisir une raquette possédant une surface plus petite. Vous aurez une meilleure manœuvrabilité et moins de poids sur vos pieds, ce qui augmentera votre rapidité.

Si vous aimez faire de la randonnée hors-piste, considérez aussi l’épaisseur de la neige. Une raquette plus longue vous offrira certainement un meilleur niveau de flottaison, mais certaines raquettes aux dimensions gigantesques vous donneront l’impression de marcher avec deux planches attachées au bout de vos pieds.

Pour les coureurs, il existe aussi des raquettes pour vous permettre de continuer à courir, même dans la neige.

Trois astuces express :

  • Posez-vous les bonnes questions : quel poids comptez-vous transporter sur votre dos, quel genre de sortie et quel type de surface enneigée comptez-vous fouler, etc.
  • Consultez la charte de poids afin de choisir la bonne taille de raquettes.
  • Essayez plusieurs modèles avant de faire votre choix.

Profiter d’une meilleure propulsion avec une talonnière

Pour une meilleure ascension, plusieurs marques offrent des modèles possédant des talonnières. Lorsque la talonnière s’actionne, votre talon reste alors surélevé à l’arrière de la raquette. Sur les pentes abruptes, cela vous empêche de trop étirer l’arrière de vos mollets, ce qui signifie que vous ferez moins d’efforts pour avancer, spécialement lors de montées prolongées.

Une autre caractéristique qui différencie les modèles de raquettes? Les fixations. Certaines fonctionnent avec un système de cliquet, comme sur les planches à neige, alors que d’autres utilisent des designs comprenant des sangles en nylon ou des fixations enveloppantes en plastique. Si vous prévoyez faire principalement de l’ascension, cherchez des fixations qui tiennent vos bottes en place de façon sécuritaire.

 

Assurer plus de stabilité avec des bâtons de randonnée

Même si vous savez comment mettre un pied devant l’autre et que vous maîtrisez les compétences de base pour faire de la raquette, ajoutez des bâtons de randonnée à votre attirail. Ils s’avèrent particulièrement pratiques pour les débutants afin de garder l’équilibre, mais également lors des randonnées hors-piste et lors de la montée et la descente de buttes et montagnes. Choisissez un modèle ajustable et réglez la hauteur au fur et à mesure de vos besoins de stabilité durant votre escapade.

Pensez aussi à apporter des guêtres. Elles sont très utiles lors des randonnées hors-piste afin d’éviter que la neige entre dans vos bottes.

Enfin, misez sur des rallonges de raquettes pour augmenter la longueur de ces dernières si vous avez besoin d’une flottabilité accrue selon le niveau de difficulté de votre randonnée, les conditions de neige ou le poids de chargement élevé.

 

Adapter la marche selon le type de terrain

Même si marcher sur la neige est relativement élémentaire, certains mouvements contrôlés vous aideront à atteindre plus facilement votre destination.

Sur un terrain plat

Marchez comme à l’habitude, mais gardez les pieds assez loins l’un de l’autre pour éviter de piétiner vos raquettes à neige.

En montée dans une pente

Si la neige est molle et poudreuse, marchez en donnant un coup de pied dans la neige afin de l’enfoncer et de créer une marche qui vous donnera plus de propulsion vers le haut. Comptez aussi sur votre talonnière pour vous propulser.

Si la pente est glissante et glacée, misez sur vos crampons et vos bâtons de randonnée (vous devrez probablement les raccourcir selon l’inclinaison) afin de vous aider à faire l’ascension. Si c’est trop difficile, essayez la technique de montée de côté (enfoncez la neige avec le côté de votre raquette pour créer un plateau ou une marche) ou tentez de trouver un autre chemin.

En descente dans une pente

Mettez vos bâtons droit devant vous pour vous soutenir (vous devrez probablement les allonger) et piquer le talon en premier en gardant votre poids vers l’arrière.

 

Bonne expédition!

Also available in: Anglais