Pêche de la truite à la mouche : notions de base pour bien vous y préparer

Also available in: Anglais

Prisée par les pêcheuses et les pêcheurs sportifs partout au Québec et en Ontario, la truite se décline en différentes espèces et son régime carnivore en fait un poisson de choix quand vient le moment de sortir votre canne pour pêcher à la mouche. Découvrez des notions de base pour vous initier à ce passe-temps populaire.

Cet article a été produit en collaboration avec Hooké.

Logo de Hooke

 

Quelques faits à propos de la truite

La truite est généralement une espèce qui vit en eau douce et elle appartient à la grande famille des salmonidés.

À maturité, elle mesure de 30 à 50 cm selon l’espèce et se tient dans les eaux claires et fraîches avec peu de courant.

Parmi les espèces les plus populaires qu’on connaît sous différentes appellations (mises entre parenthèses) se retrouvent :

  • La truite arc-en-ciel (truite argentée);
  • La truite brune (truite allemande);
  • L’omble fontaine (truite mouchetée, truite de mer);
  • L’omble chevalier (truite rouge du Québec);
  • Le touladi (truite grise ou truite de lac).

 

Planification de la pêche de la truite à la mouche

 

La période de pêche de la truite à la mouche au Québec

La période de pêche de la truite à la mouche ouvre généralement à la fin du mois d’avril et ferme à la mi-septembre dans la majorité des zones du Québec.

Vous trouverez les dates exactes sur le site Web du gouvernement du Québec dans la section sur la pêche sportive

Afin de bien vous préparer pour cette populaire pêche au Québec, il est important de bien vous renseigner sur les différentes espèces retrouvées dans les points d’eau de la province ; qu’il s’agisse de l’omble fontaine (truite mouchetée), de la truite arc-en-ciel ou de la truite brune.

Prenez aussi le temps d’analyser les moments de la journée où la pêche est plus fructueuse. Est-ce au crépuscule ou à l’aube?

 

La période de pêche de la truite à la mouche en Ontario

Vous trouverez aussi les dates de la saison de pêche et les espèces de truites autorisées sur le site Web du gouvernement de l’Ontario.

 

Les habitudes alimentaires de la truite

Tout d’abord, il faut savoir qu’à la pêche de la truite à la mouche, il est essentiel de connaître l’alimentation de l’espèce visée afin de bien sélectionner la mouche avec laquelle nous travaillons.
Bien qu’il n’y ait aucune certitude, il est possible de vous fier à certains principes de base pour augmenter vos chances de capturer une truite. Étudiez les insectes qui habitent les cours d’eau et renseignez-vous sur le cycle vital de ceux-ci afin d’être en mesure d’imiter les éclosions en cours, selon le moment de la journée. C’est le moment d’aiguiser votre sens de l’observation, en analysant la surface de l’eau ou en bordure du point d’eau que vous pêchez.

Notez également que les truites s’alimentent lorsqu’il y a un changement de pression atmosphérique dans l’air, c’est-à-dire lorsque le soleil se lève ou se couche, car ceci crée une baisse ou une hausse de température.

Pour la plupart carnivores, les truites se nourrissent de petits poissons, d’insectes, de sangsues ou de crustacés, et leur régime varie selon l’espèce.

Par exemple :

  • La truite arc-en-ciel affectionne particulièrement le plancton, les crustacés, les insectes, les limaces, les sangsues, les petits poissons et les œufs de poissons.
  • Quant à la truite brune, elle aime bien se nourrir au crépuscule de poissons, d’écrevisses et d’insectes.
  • Enfin, l’omble fontaine (aussi appelée truite mouchetée) se rue vers les sangsues, les vers, les mollusques, les crustacés, les insectes, les araignées et les petits poissons.

Voilà pourquoi il est important d’étudier les espèces que vous souhaitez pêcher afin de bien cibler leurs besoins et adaptez vos leurres et techniques de pêche de la truite à la mouche.

 

Pêche a la mouche embarcation

L’équipement de base pour la pêche de la truite à la mouche

D’abord, prenez le temps de survoler notre vaste sélection d’articles de pêche à la mouche afin de bien vous équiper pour votre prochaine sortie sur l’eau.

Magasinez

Par ailleurs, fiez-vous aux conseils de Mathieu Leonard, instructeur de pêche à la mouche et ambassadeur Hooké, qui vous en apprend davantage sur le matériel nécessaire à utiliser lors de la pêche de la truite à la mouche.

Il favorise la pêche au streamer permettant de faire de longs lancers et qui s’avère très active. La pêche à la nymphe est également recommandée, car elle imite les éclosions d’insectes du moment et s’avère assez efficace.

La canne à pêche, la soie et les mouches pour la pêche de la truite à la mouche à la nymphe

Voici ce dont vous aurez besoin :

  • Une canne à pêche à la nymphe : privilégiez une canne pêche de la truite à la mouche de 10 pieds (304,8 cm) no 6.
  • Une soie pour la pêche à la nymphe : associez votre soie à votre canne en optant pour une soie no 6.
  • Un moulinet adapté à cette canne (selon le poids et la soie).
  • Un avançon (communément appelé le « leader ») que vous attacherez au bout de votre soie pour y fixer la mouche). Optez pour un leader de 12 pieds (365,8 cm) en fluororcarbone de 6 lb pour la pêche à la nymphe.
  • Les mouches : plusieurs nymphes

 

La canne à pêche, la soie et les mouches pour la pêche de la truite à la mouche au streamer

Voici ce dont vous aurez besoin :

  • Une canne à pêche au streamer de 9 pieds (274 cm) no 6.
  • Une soie no 6 intermédiaire pour aller chercher plus de profondeur.
  • Un moulinet adapté à cette canne (selon le poids et la soie).
  • Un leader de 12 à 15 pieds (de 365,8 à 457,2 cm) en fluororcarbone de 6 lb.
  • Une mouche streamer avec un nœud standard.

 

D’autres essentiels pour la pêche de la truite à la mouche

Une foule d’accessoires existent sur le marché et ils ont tous leur utilité :

  • Des bottes-pantalon de pêche communément appelées « waders » pour pouvoir vous déplacer aisément dans l’eau;
  • Un bon manteau de pluie imperméable;
  • Des lunettes de soleil polarisées pour protéger vos yeux des rayons du soleil et des mouches;
  • Une veste de flottaison (VFI);
  • Une épuisette;
  • Une pince ou un coupe-fil
  • Une bobine d’avançon;
  • De l’insectifuge;
  • Un permis de pêche provincial;
  • Un droit d’accès pour la rivière ou le lac où vous pêchez.

 

Pêche truite a la mouche

Astuces en rafale pour la pêche de la truite à la mouche

  1. Vous pouvez installer plus d’une nymphe sur votre bas de ligne en laissant environ 6 pouces (15 cm) entre chacune. Ça permet de pêcher à des profondeurs différentes afin de déterminer à quelle hauteur la truite nage.
  2. Vous pouvez aussi tenter de pêcher à la mouche sèche. Cette technique est assez facile, car vous n’avez pas besoin d’évaluer la profondeur de l’eau.
  3. Ayez toujours sous la main plusieurs mouches, nymphes et streamers de différentes tailles et couleurs afin de vous adapter à l’alimentation de la truite en cours de journée et du temps de l’année.

 

 

Also available in: Anglais