Orientation en forêt - comment choisir son GPS

Orientation en forêt : comment choisir son GPS

L’orientation en forêt n’est pas qu’une question de GPS, bien sûr, mais un bon GPS de plein air vous évitera bien des détours. On vous indique comment choisir le modèle qu’il vous faut.

Type d’activité

Les applications GPS pour cellulaires et les GPS conçus pour la voiture vous donneront peut-être des pistes pour retrouver la route si jamais vous êtes perdus, mais rien n’équivaut un bon GPS de plein air lorsque l’on parle d’orientation en forêt. Plus compacts et robustes, résistants à l’eau et aux chocs, ils ont aussi l’avantage non-négligeable de se recharger facilement en nature, un simple changement de piles ou un peu de lumière étant nécessaire (pour les modèles fonctionnant à l’énergie solaire).

Ils vous permettront aussi d’entrer des points de repères aux endroits où vous décidez de camper, de déposer votre sac ou encore de filtrer votre eau, afin que vous puissiez facilement les retrouver par la suite.
Selon l’activité de plein air que vous pratiquez, différents modèles incluent des fonctionnalités très spécifiques pour vous guider.

Randonnée

En randonnée, vous serez content que la carte de votre GPS affiche non seulement les sentiers de randonnée, mais également les marais, les ruisseaux et les rivières à enjamber ou à contourner si vous vous trouvez dans un secteur où le hors-piste est permis. De la même façon, vous aurez besoin d’informations claires et précises quant à la dénivellation du terrain (plat, raide, impossible à gravir sans escalader) afin de pouvoir juger du juste niveau d’énergie que vous aurez à mettre et du temps approximatif que vous prendra tel ou tel chemin.

Contrairement à la boussole classique, une boussole électronique intégrée à votre GPS vous indiquera la direction dans n’importe quelle position, que vous sachiez où est le Nord ou non. Autre fonctionnalité pratique? Un altimètre barométrique, qui suivra les variations de la pression atmosphérique de sorte à vous indiquer à la fois votre altitude et l’évolution des conditions météorologiques.

Vélo

Au-delà de fournir les itinéraires de vélo et de suggérer les routes les plus rapides ou encore les moins achalandées, le GPS dit « de vélo » vient généralement avec un kit de fixation pour l’installer sur le guidon, en plus d’être étanche aux averses.

Certains modèles pourront aussi vous renseigner sur vos performances en calculant votre vitesse et la distance parcourue. Il est parfois même possible non seulement de télécharger vos itinéraires, mais de les partager sur les réseaux sociaux, de les comparer et d’entrer en compétition avec d’autres utilisateurs du GPS.

Géocaching

Quant aux GPS de géocaching, ils auront bien souvent l’avantage de fournir le descriptif de la cache et commentaires des géocacheurs, en plus de comporter un appareil photo intégré, une importante mémoire interne et un logiciel de cartographie extrêmement précis pour aider les utilisateurs à trouver ledit objet caché.

GPS

Fréquence et conditions d’utilisation

Pour bien choisir votre GPS, demandez-vous à quelle fréquence vous avez l’intention de l’utiliser et dans quelles conditions climatiques ou de terrain. Si vous prévoyez faire des activités extrêmes, optez pour un GPS plus robuste. L’investissement dans un GPS de plein air de haute qualité sera aussi vite rentabilisé si vous partez en expédition tous les week-ends, alors qu’un GPS d’entrée de gamme pourra peut-être convenir si vous pensez ne l’utiliser que de façon très occasionnelle.

Systèmes de navigation GPS

Autres outils d’orientation

Et puisqu’il ne suffit pas d’avoir un bon GPS pour savoir s’orienter, on vous invite à lire cet article énumérant les bases pour se repérer en forêt. On vous y explique l’importance d’avoir des livres, cartes et atlas à jour et de savoir les lire, ainsi que l’utilité d’autres outils d’orientation tels que les jumelles ou lunettes d’approche.

Pour apprendre à vous orienter sans GPS (en cas de bris, de perte ou tout simplement pour le plaisir de renouer avec ces savoirs ancestraux), vous pourrez toujours vous débrouiller avec une boussole (ou une connaissance avancée du mouvement des astres), un petit couteau, de la corde et un canif multifonction (pour laisser des marques sur votre passage, par exemple).

Trucs et astuces pour lire une boussole

Pour lire une boussole, c’est bien simple, il faut d’abord savoir où est le Nord. Comment? En utilisant une carte, ou encore en se fiant à la position du soleil (en retenant que celui-ci se lève à l’est et se couche à l’ouest) ou des étoiles (notamment de l’étoile Polaire, qui indique le vrai nord).

Une fois que le Nord est bien repéré, on se place de sorte à lui faire face et l’on s’assure qu’il n’y ait ni métal ni autre surface magnétique à proximité. On peut ensuite repérer de façon précise les autres points cardinaux et se diriger vers un point en suivant les coordonnées qui nous sont indiqués.

Boussoles Cartes de navigation