sac de couchage pour camping d'hiver

Un sac de couchage pour camper par grands froids

*Vous pensez camper à l’extérieur? Consultez les deux autres articles de la série Camping d’hiver, sur les tentes et les matelas de sol

Votre objectif est de dormir à la belle étoile et admirer les aurores boréales, cependant il vous manque l’équipement pour camper sous les zéros. Surtout, il vous manque le bon sac de couchage d’hiver, suffisamment chaud et couvrant afin de vous permettre de passer une bonne nuit de sommeil sans perdre votre chaleur corporelle et récupérer de votre longue journée de randonnée.  Vicky Larocque, conseillère SAIL et adepte de camping hivernal, vous donne ses conseils pour choisir le sac de couchage qui convient pour les temps froids!

Si vous choisissez un sac de couchage adapté à la température, vous pourrez y dormir nu comme un verre! Toute fois, Il est important de ne pas s’assoupir avec les combines ou les vêtements que vous avez portés pendant la journée puisque vous amènerez l’humidité dans votre sac de couchage.

Sac de couchage et matelas de sol
Le sac de couchage momie et le matelas de sol sont des essentiels pour camper l’hiver.

Cote de température -9 à -12 : pour les froids de l’automne

Pour le mois d’octobre jusqu’au début du mois de novembre, vous pouvez opter pour un sac de couchage ayant une cote de température allant de -9 à  -12. Cela signifie que si vous sortez faire du camping et que la température descend jusqu’à -12, vous serez assuré d’être confortable, de ne pas ressentir les effets du froid*.

Les sacs de couchage ayant cette cote conviennent parfaitement à l’aventurier qui fait du camping d’hiver pour la première fois. Le prix des produits cotés -9 à -12 sont d’ailleurs abordables et ne videront pas votre portefeuille, si vous votre ambition n’est pas de vous adonner au camping hivernal à chaque semaine.

Si vous craignez que cela ne soit pas suffisant pour vous garder au chaud, mais que vous ne souhaitez pas pour autant acheter un sac plus dispendieux, vous pouvez vous procurer une doublure qui ajoutera plusieurs degrés d’isolation à votre sac de couchage.

*Veuillez noter que plusieurs facteurs peuvent influencer vos besoins de chaleur en camping d’hiver tels que le niveau de fatigue, l’alimentation et l’humidité ambiante. Soyez certain d’optimiser votre camping hivernal en considérant ces facteurs avant d’acheter votre sac de couchage.

Cote de température -18 à -29 : pour les froids hivernaux

Si le camping d’hiver n’a plus de secrets pour vous et que vous souhaitez amener votre expérience à un autre niveau, il vous faudra un sac de couchage qui vous donnera un confort assuré peu importe où vous campez. Avec le sac de couchage coté de -18 à -29, vous pourrez faire votre excursion au sommet d’une montagne en plein mois de janvier, et dormir bien emmitouflé.

Bien que plus dispendieux, ces sacs de couchages comprennent une multitude de fonctionnalités conçues pour vous faciliter la vie lorsqu’il fait froid dehors. Prenant en compte que vous serez souvent dans votre sac, certains de ces sacs de couchage sont munis d’une fermeture éclair avant afin de vous permettre de vous asseoir et de déjeuner au chaud. Les compartiments suivant la fermeture éclair doivent contenir plus de garnissage afin de limiter les pertes de chaleur.

camping d'hiverDuvet ou synthétique?

Quand on parle de confort on parle de garnissage. Deux types s’offrent à vous sur le marché : l’isolant naturel et l’isolant synthétique.

L’isolant en duvet offre un confort et une chaleur inégalés. Vous vous sentirez comme si vous étiez dans votre lit, allongé sous d’épaisses couvertures. De plus, si vous pensez transporter votre sac couchage en duvet sur une longue distance, il sera accommodant puisqu’il prendra très peu de place (c’est un sac de couchage facile à plier dans votre sac à dos). Vous pourrez ainsi gagner de l’espace pour ranger le reste de votre équipement. Toutefois, autant de confort vient avec des inconvénients. Plus le duvet est compressé (ranger, plié, mis en boule) plus il risque de perdre son gonflant, qui lui confère ses propriétés thermiques. La majorité des duvets actuellement utilisés dans les sacs de couchage sont traités avec un enduit leur permettant d’être imperméables et résistants à l’eau. Pour ce qui est de l’entretien, les cas de couchage en duvet demandent  plus d’attention  que ceux en synthétique (voir plus bas pour l’entretien).

Pour ce qui concerne le garnissage en isolant synthétique,  à apport de chaleur égal (en comparaison avec le duvet), il sera moins compressible. Cependant, il résiste bien à l’humidité et son entretien est plus facile.

Momie ou rectangulaire?

Le sac de couchage rectangulaire n’est pas recommandé pour le camping d’hiver. Pourquoi? Puisqu’il y a plus d’espace entre le corps et la doublure, il y a donc plus d’air à chauffer, donc plus de perte de chaleur. Si vous voulez maximiser votre expérience de camping d’hiver, il vous faut un sac de couchage qui contourne bien votre corps. C’est pourquoi vous devriez privilégier un sac de couchage momie qui épouse celui-ci; plus étroit au niveau des pieds et plus large aux épaules. De plus, la plupart des sacs momie sont munis d’une capuche coupe-vent ainsi que d’une collerette ajustable qui protègent votre tête et votre cou de façon à ce que vous ne perdiez pas votre chaleur pendant la nuit (qui se perd principalement par la tête et les pieds, cet élément n’est donc pas négligeable).

camper l'hiver
Camper l’hiver: sac de couchage en duvet ou en synthétique?


À ne pas oublier : le matelas de sol

Même le meilleur sac de couchage ne saurait vous protéger du sol gelé s’il n’est pas associé à un bon matelas de sol. Si vous dormez avec votre sac de couchage à même le sol, le garnissage va s’écraser et perdre sa capacité thermale. On évalue les tapis de sol selon une cote R. Habituellement, pour le camping d’hiver, on choisit un cote R de 4 et plus. À l’arrivée du printemps, vous pouvez aller à 3,5 et plus, mais jamais moins ou bien vous risquez de prendre froid. Le matériel du tapis importe peu, c’est plutôt l’épaisseur qui déterminera le niveau de protection et de chaleur.

 Le conseil SAIL: comment entretenir son sac de couchage

Afin de conserver les propriétés qualités isolantes de votre sac de couchage, il est important de l’entretenir au fil des ans. À chaque lavage votre sac de couchage, qu’il soit fait de fibre synthétique ou naturel, perd un peu de son pouvoir thermal. L’idéal est de laver celui-ci le moins fréquemment possible et de le faire aérer après chaque usage. Laissez-le plusieurs heures sur une surface élevée du sol, puis assurez-vous qu’il soit bien sec.

Si vous avez un sac de couchage fait de matières synthétiques, vous devez attentivement lire les instructions de lavages sur les étiquettes du produit. Un lavage inadéquat, une rotation trop rapide du tambour de la machine ou encore une température trop élevée pourraient altérer les propriétés isolantes du sac de couchage.

Si vous avez un sac de couchage en duvet, le principe est de le laver le moins souvent possible. Il est donc préférable d’enlever à la main les taches avec un savon doux, ou de le faire tremper dans une baignoire et l’étendre pour le faire sécher (ne pas essorer, sinon le duvet risquerait de s’abimer et ainsi perdre sa fonction thermale). Si il est absolument nécessaire de laver votre sac de couchage en duvet et que vous souhaitez le laver à la machine, vous pouvez alors régler votre laveuse à cycle «délicat» en choisissant l’eau froide.