Deux personnes en train de courir sur un pont au dessus de l'eau

Comment choisir vos chaussures de course

Also available in: Anglais

Lorsqu’il s’agit de course à pied, l’initiation ne demande pas beaucoup d’équipement. Cependant, une bonne paire de chaussures de course est absolument indispensable. Mais comment choisir les bons souliers alors qu’il y a tant de choix disponibles et un jargon complexe à décrypter? Existe-t-il une option de « chaussure universelle pour débutant », pour vous aider à vous lancer? Malheureusement non. Chaque coureur est différent, et il y a donc un certain nombre de facteurs à prendre en compte afin de trouver la bonne marque et le bon modèle. L’experte SAIL Alexandra Healey est là pour vous aider à trouver la paire de chaussures de course idéale pour vous.

Dans cet article, nous allons passer en revue les éléments à prendre en compte, notamment:

Chaussures de course pour femmes

Chaussures de course pour hommes

Chaussures de course en sentier

Chaussures de course sur route

 

Sur quel type de terrain allez-vous courir?

La première question à vous poser est de savoir où vous allez courir. Préférez-vous les sentiers tranquilles, les chemins de forêt ou de montagne et les routes de gravier pittoresques? Si c’est le cas, vous aurez besoin d’une bonne paire de chaussures de course en sentier (trail). Pour les coureurs urbains qui préfèrent battre le pavé, les chaussures de course sur route sont les meilleures. 

Souliers de course pour homme Saucony

Les crampons de la semelle extérieure des chaussures de course en sentier vous donnent l’adhérence nécessaire sur les terrains escarpés, boueux ou humides. Les chaussures de course en sentier sont également plus rigides et plus durables, et vous protègent des rochers ou des branches pointus grâce à un cambrion (plaque de métal) situé à l’intérieur de la chaussure. Certaines chaussures utilisent un système de laçage BOA (pour que vos lacets ne se détachent pas pendant la course), ont une empeigne imperméable ou plus résistante pour protéger vos pieds de la boue, ainsi qu’un caoutchouc plus adhérent sur les semelles extérieures pour vous empêcher de glisser sur les racines et les roches. 

Souliers de course sur route pour homme et pour femme

Les chaussures de route, quant à elles, sont conçues pour absorber l’impact des chocs répétés sur l’asphalte. Elles sont plus flexibles, avec un tissu plus léger et plus respirant pour vous fournir une aération optimale. Elles ont des semelles intermédiaires plus amortissantes pour absorber les chocs, des semelles extérieures lisses (sans crampons) et la plupart des chaussures utilisent un système de laçage traditionnel.

Qu’en est-il des chaussures multisports? Si elles peuvent être utilisées pour des courses courtes et occasionnelles, elles sont surtout conçues pour le confort et non pour la performance. Si vous en avez déjà une paire et que vous voulez essayer la course à pied, utiliser vos chaussures multisports peut être un bon moyen d’économiser de l’argent. Mais une fois que vous aurez attrapé le virus, optez pour une chaussure qui répondra vraiment à vos besoins en matière de course à pied. La marque On propose une bonne gamme de chaussures multisports.

 

 

De quel amorti avez-vous besoin?

Le type d’amortissement est lié au niveau de sensation que vous souhaitez avoir sur le sol lorsque vous courez. Certains coureurs optent pour des chaussures minimalistes de type pieds nus, car cela leur permet de se sentir en contact avec la route et d’être plus réactifs. À l’opposé, l’amortissement maximal est souvent décrit comme courir sur un nuage. Une semelle épaisse absorbe effectivement mieux l’impact sur le terrain. Cependant, certains coureurs n’aiment pas la sensation de rebond que procure la mousse amortissante. Ici, tout est une question de préférence, tant pour les coureurs sur route que pour ceux en sentier.

 

 

Quel type de support choisir?

La forme de votre voûte plantaire et le mouvement de vos pieds lorsque vous courez vous indiqueront si vous avez besoin d’un soutien supplémentaire au niveau de la semelle intérieure de vos chaussures. La plupart des coureurs ont tendance à avoir une légère pronation (le pied roule vers l’intérieur lorsqu’il touche le sol). D’autres ont une supination (la cheville et le pied roulent vers l’extérieur lorsque le talon quitte le sol). Voici un tableau récapitulatif pour vous aider à déterminer le type de chaussures dont vous avez besoin :

Foulée Type de chaussure
Foulée neutre Neutre
Pronation – Légère

Supination – Légère

Neutre
Pronation – Modérée

Supination – Modérée

Stabilité légère
Pronation – Sévère

Supination – Sévère

Stabilité modérée

Si vous n’êtes pas certain, commencez par une chaussure neutre et voyez si vous vous sentez à l’aise, et si vous avez besoin d’un soutien supplémentaire de la voûte plantaire afin d’empêcher votre pied de s’enrouler vers l’intérieur ou l’extérieur. La marque Asics propose une bonne gamme de modèles neutres et stables.

La machine SIDAS de la boutique SAIL peut également vous aider à trouver la bonne semelle intérieure en cartographiant la forme naturelle de votre pied. Il ne reste plus qu’à glisser la semelle suggérée dans une chaussure de course neutre pour obtenir un niveau de soutien de la voûte plantaire personnalisé. 

 

 

Choisir le bon dénivelé talon-orteils

Le dénivelé talon-orteils (communément appelé drop) est la différence de hauteur entre votre talon et la pointe de votre pied (au niveau des orteils) lorsque vous vous tenez debout dans la chaussure. À ne pas confondre avec l’épaisseur de l’amorti de votre chaussure. Choisir un bon dénivelé talon-orteils consiste donc à ajouter un angle à votre chaussure afin de se concentrer sur les bonnes zones d’impact.

La plupart des chaussures de course sur route ont un dénivelé compris entre 5 et 12 mm. Les coureurs qui ont tendance à atterrir sur leurs talons (talonneurs) doivent opter pour des chaussures avec un dénivelé plus élevé (6 mm ou plus), car elles offrent plus d’amorti à vos talons et sont donc plus confortables pendant votre course. Ce dénivelé talon-orteils élevé déplace également la charge d’impact vers vos genoux et vos hanches. La marque Salomon propose d’excellentes chaussures de trail pour ceux qui ont besoin d’une semelle plus haute. 

Les personnes qui atterrissent plus près des orteils peuvent opter pour une chaussure minimaliste, avec un dénivelé compris entre 0 et 6 mm. Celles-ci transfèrent alors la charge d’impact vers les chevilles et le tendon d’Achilles, plutôt que vers les genoux et les hanches. Les coureurs de trail peuvent se renseigner sur les chaussures de la marque Altra, tandis que Saucony propose plusieurs modèles à faible dénivelé du talon-orteils pour ceux qui préfèrent courir sur route.

« Bien que cet élément puisse sembler être un facteur technique assez complexe, inspecter l’usure de vos anciennes chaussures pourrait vous être d’une grande aide », explique Alexandra Healey. « Repérez les zones qui sont particulièrement usées. Cela pourrait vous aider à déterminer où votre pied se pose. Vous pouvez aussi apporter votre ancienne paire en magasin afin qu’un expert puisse l’étudier et vous aiguiller vers un modèle qui correspondra à votre foulée de course. »

 

 

Courir en toutes saisons

Les coureurs d’été devront privilégier une chaussure offrant une bonne aération, tandis que les coureurs d’hiver rechercheront une meilleure adhérence sur les surfaces glacées. Si vous avez l’intention de courir lors de la saison froide, lisez notre article sur les vêtements à porter pour courir l’hiver.

Ceux qui courent sur des terrains particulièrement boueux, poussiéreux ou humides peuvent opter pour des chaussures de course imperméables. Cependant, ces chaussures ne sont pas du goût de tout le monde. Elles peuvent être plus lourdes qu’une chaussure respirante normale et ont tendance à devenir un peu chaudes, ce qui peut parfois être inconfortable.

 

 

Testez l’ajustement de vos chaussures

Maintenant que vous avez choisi vos chaussures de course, il est important de les essayer. Alexandra Healey recommande un test sur le terrain, ainsi que de monter et descendre les escaliers pour vérifier qu’elles vous conviennent bien. Les chaussures de course ne s’agrandissent pas, donc si vous ne pouvez pas bouger vos orteils librement, vous devriez prendre une pointure plus grande.

 

 

Comment nettoyer et quand remplacer vos chaussures de course

La plupart des chaussures peuvent être mises dans la machine à laver, explique Alexandra Healey. Son principal conseil d’entretien? « Veillez à les laisser sécher correctement entre deux utilisations, car des bactéries peuvent se développer à l’intérieur. » Si vos chaussures sont imperméables toutefois, la machine à laver est fortement déconseillée.

Vous devez également remplacer vos chaussures de course souvent, tous les 3 à 4 mois pour les coureurs réguliers, ou 6 à 8 mois pour les coureurs occasionnels. Si vous vous entraînez pour une épreuve telle qu’un demi-marathon, achetez une nouvelle paire une fois que vous avez terminé votre course (pas avant!). Toutefois, si vous constatez que la semelle extérieure est usée ou comprimée ou, dans le cas des chaussures de course en sentier, que les crampons commencent à s’user, n’attendez pas pour changer.

 

 

Quelques conseils d’experts

  • N’utilisez pas de chaussures de course en sentier sur la route : vous allez user les crampons trop rapidement.
  • Si vous courez sur des routes très poussiéreuses, pensez à une chaussure imperméable pour empêcher la saleté de pénétrer.
  • Si vous êtes déjà adepte de la course, essayez de toujours choisir le même type de chaussures afin d’éviter les blessures. Mais si vous avez besoin de changer de dénivelé, d’amorti ou de type de chaussures, assurez-vous de prévoir une bonne période de transition avant d’entreprendre de longues distances.

Also available in: Anglais