SAIL Blogue

Les meilleurs souliers de course en sentier selon vos besoins : comment bien les choisir

SAIL

5 août 2022

Partagez

Facebook Courriel

Vous courez sur les sentiers un peu, beaucoup, passionnément, peut-être même en hiver? Et vous voulez vous équiper des meilleurs souliers de course en sentier pour mieux protéger vos pieds? Paméla Boucher, kinésiologue et experte en course à pied, est là pour vous aiguiller dans votre choix.

Article écrit en collaboration avec Paméla Boucher kinésiologue

Dans cet article, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour choisir les meilleurs souliers de course en sentier, notamment :

Souliers de course en sentier

Modèles de souliers de course en sentier pour femme

Modèles de souliers de course en sentier pour homme

Le meilleur soulier de course en sentier légère

Chaussures et montre intelligente pour la course en sentier

La course en sentier dite légère (light trail en anglais) correspond à courir sur un terrain relativement plat et régulier, constitué de terre compactée ou de gravier, comme dans les parcs ou en bordure de chemins de campagne.

Pour ce type de course, qui ne présente généralement pas d’obstacle ni de dénivelé important, Paméla Boucher suggère que les meilleurs souliers de course en sentier soient à la fois souples et légers afin de maximiser le confort des pieds lors de la foulée.

L’empeigne, c’est-à-dire la partie supérieure du pied, doit être très respirante (en tissu léger de type filet en nylon) ou bien imper-respirant si vous pensez aller courir par temps humide à l’occasion. Le Gore-Tex est pour cela une valeur sûre afin d’assurer l’imperméabilité de vos pieds.

La semelle extérieure peut être en caoutchouc dotée de crampons peu prononcés.

Enfin, l’épaisseur de la semelle intercalaire et son degré d’amortissement dépendront de vos préférences personnelles. Certains coureurs sont minimalistes, d’autres préfèrent une absorption des chocs supérieure.

Les caractéristiques du meilleur soulier de course en sentier légère en un coup d’oeil :

  • Souplesse et légèreté
  • Semelle extérieure à crampons peu prononcés
  • Membrane imper-respirante

Si vous êtes débutant(e) et que vous souhaitez des conseils pour bien vous initier à la course en sentier, suivez les recommandations de Paméla Boucher.

Le bon soulier pour la course sur sentier accidenté

La course sur sentier accidenté (rugged trail en anglais) correspond à courir sur un terrain irrégulier constitué de terre compactée, de terre battue ou de gros gravier, comme sur les sentiers de randonnée en montagne par exemple.

Selon Paméla Boucher, les meilleurs souliers de course en sentier sont ceux qui supporteront adéquatement vos pieds tout en leur procurant une excellente adhérence, spécialement pour ce type de course qui présente souvent de multiples obstacles (racines, roches) et des dénivelés importants.

Vous pouvez choisir une tige plus rigide pour le bon maintien des chevilles ainsi qu’une semelle intercalaire bien coussinée avec une couche de mousse supplémentaire qui amortit les chocs. Optez également pour des crampons très prononcés afin de franchir les racines ou les roches, même mouillées, sans encombre.

Il est par ailleurs important de trouver des souliers de course en sentier dotés d’une bonne protection à l’avant du pied afin d’éviter d’éventuels chocs contre les orteils.

Enfin, pour encore plus de confort, il peut être bon de choisir un système de laçage rapide avec une pochette de rangement sur le dessus de la languette afin d’éviter que les boucles et les lacets ne s’accrochent aux obstacles sur le sentier.

Les caractéristiques du meilleur soulier de course en sentier pour les parcours accidentés :

  • Support et adhérence
  • Crampons prononcés et protection à l’avant du pied
  • Système de laçage rapide

Le bon soulier pour la course hors sentier

La course hors sentier (off-trail en anglais) correspond à courir sur un terrain sauvage et très irrégulier, le plus souvent rocheux ou mixte, avec du dénivelé, des passages de ruisseaux ou encore des troncs d’arbres et des sections escarpées à escalader.

Pour ce type de course, Paméla Boucher recommande des souliers qui présentent les mêmes caractéristiques que ceux pour la course sur sentier accidenté, avec toutefois plusieurs spécificités supplémentaires afin d’accentuer la rigidité et la protection du pied.

Optez pour une semelle intercalaire qui possède une plaque intégrée afin de limiter les blessures sous le pied. La chaussure doit aussi présenter une bonne épaisseur de mousse pour un amortissement extrême face aux chocs répétés.

Privilégiez une semelle extérieure en caoutchouc afin d’éviter de glisser sur les obstacles mouillés et recherchez des crampons très prononcés.

Vous pourrez aussi penser à une empeigne en Gore-Tex afin de garder vos pieds au sec tout en garantissant une respirabilité.

Pour ce type de course tout terrain, Paméla Boucher apprécie particulièrement les modèles de la marque Salomon.

Les caractéristiques d’un soulier de course hors sentier en un coup d’oeil :

  • Rigidité et protection
  • Semelle intercalaire solide
  • Empeigne imperméable

Le meilleur soulier de course en sentier hivernale

La course en sentier hivernale correspond à courir sur un terrain enneigé ou glacé, avec ou sans dénivelé. Bien sûr, il faut privilégier de bonnes conditions météo et attendre que la neige soit suffisamment tapée pour aller courir lors de la saison froide.

Pour ce type de course, le meilleur soulier de course en sentier hivernale offre un maximum d’isolation et d’adhérence pour affronter des conditions irrégulières et glissantes, selon Paméla Boucher.

Elle recommande d’éviter les empeignes dotées de panneaux d’aération en filet, qui laissent entrer l’humidité et le froid. Elle privilégie les modèles de souliers d’une hauteur arrivant aux mi-mollets, très en vogue parmi les coureurs hivernaux, dotés d’une chaussure bien isolée et d’une membrane souple et montante en Gore-Tex qui protège la cheville et le bas du mollet de la neige tout en restant respirante.

Il est aussi très important de trouver un soulier avec un bon maintien afin d’optimiser une foulée sécuritaire sur un terrain souvent irrégulier, ainsi qu’une excellente adhérence. Pour cela, optez pour des semelles à crampons très prononcés qui mordent dans la neige et restent stables sur la glace.

Pour ce type de course hivernale, Paméla Boucher apprécie particulièrement les modèles de la marque Saucony qui lui donnent l’impression de courir dans le confort de chaussons.

Les caractéristiques du meilleur soulier de course en sentier hivernale en un coup d’oeil :

  • Isolation et adhérence
  • Membre imperméable et respirante
  • Crampons prononcés pour les conditions neigeuses et glacées

Par ailleurs, si vous vous demandez comment bien vous habiller pour la course en sentier hivernale, lisez les conseils de notre experte ici.

Les bonnes chaussettes pour la course en sentier

La question des chaussettes pour la course en sentier est très personnelle. Certaines personnes aiment les matières extrêmement fines et légères, comme les modèles seconde peau. D’autres, au contraire, préfèrent les chaussettes matelassées aux talons renforcés. D’autres encore choisissent les bas de compression, surtout appréciés par les coureurs de très longues distances afin de favoriser la circulation sanguine et la récupération.

Selon vos préférences, il est toujours intéressant de privilégier la respirabilité et la rapidité de séchage grâce à des matières comme la laine de mérinos ou les mailles en filet en polyester sur le dessus du pied. Certains modèles présentent également une languette au talon qui empêche la chaussette de glisser dans la chaussure. Ingénieux!

Pour une variété de hauteur, d’épaisseur et de matières, les marques Icebreaker et Smartwool sont celles qui offrent le plus vaste choix de qualité au rayon chaussettes.

Pour connaître d’autres accessoires essentiels à adopter pour la course en sentier, lisez l’article ici.

Conseils d’expert

  • Après l’achat du meilleur soulier de course en sentier selon vos besoins, il est important de le porter le plus souvent possible pendant quelques jours – y compris en dehors de vos entraînements de course, donc à la maison, en promenade, à l’épicerie, etc. – afin que chacune des chaussures se moule correctement à vos pieds.
  • Pensez à choisir vos souliers de course en sentier hivernale avec une demi-pointure plus grande que d’habitude. L’isolation de type Gore-Tex a tendance à être plus épaisse que les autres.
  • Pour les chaussettes, évitez à tout prix le coton, car cette matière a tendance à absorber et à retenir la transpiration, ce qui peut causer des ampoules.

Vous aimerez aussi